Il y a quarante ans fut créée l’Association de soutien aux travailleurs immigrés – ASTI, sous le slogan « Vivre, travailler et décider ensemble. » Depuis lors, l’ASTI n’a cessé d’être un des acteurs majeurs dans tous les aspects liés au vivre ensemble, à l’intégration des immigrés dans la communauté nationale, au soutien aux réfugiés, ainsi que dans l’accompagnement familial, administratif et scolaire des nouveaux arrivants.

Son travail de terrain à l’origine de nombreuses bonnes pratiques et de projets pilotes a sans cesse inspiré ses actions politiques, la raison d’être de l’ONG. L’ASTI se veut un interlocuteur compétent face aux communes, à la société civile et à l’exécutif, un intervenant dans le débat public et une force de propositions dans le dialogue avec le législateur dans des domaines essentiels à la vie en communauté. Elle s’efforce de tenir compte des réalités luxembourgeoises et des circonstances qui nous sont propres. Réaliste et humaniste, elle se tient à l’écart de la politique partisane et aspire, au-delà des propositions résolument progressistes, à l’efficacité de son action sociale et sociétale.

L’anniversaire des 40 ans, organisé sous le slogan originel de l’ASTI « Vivre, travailler et décider ensemble », est une occasion pour renforcer sa démarche de sensibilisation et de débat sur nombre d’aspects de notre vie commune, avec ses conflits, ses problèmes mais également avec ses opportunités et ses joies.

Les dangers de l’époque

Le débat politique nous en fait la démonstration au quotidien : notre époque semble se prêter particulièrement à la désinformation, à la xénophobie et au rejet de l’autre. Mentionnons dans ce contexte les réseaux abusivement appelés « sociaux » qui incitent à la haine sous couvert de l’anonymat. Les forces démocratiques sont appelées à doubler de vigilance. Ce que nous reprochons à ces mêmes forces démocratiques est le fait qu’ils se complaisent trop souvent dans l’autosatisfaction et restent sans visions du vivre ensemble sur le long-terme. Malgré des plans de développement durables présentés à intervalles réguliers, une vision humaniste englobant tous les aspects de la vie dans notre petit pays et surtout leur interaction fait totalement défaut. Espérons que la série d’activités initiées et organisées à l’occasion des 40 ans de l’ASTI contribuera à une évolution des pensées.

13 conférences-débats, un itinéraire des mémoires des migrations à découvrir sur smartphone, deux sondages TNS Ilres auprès des résidents et des frontaliers sur le vivre ensemble, une pièce de théâtre-documentaire Les frontalières – Terra incognita, une exposition de photos Des Hommes et des Images regards sur notre société multiculturelle de Norbert Ketter , et plus…

Sur la période qui débute avec cette rentrée et qui s’étendra jusqu’à l’été 2020 plus d’une vingtaine d’évènements, actions, publications auront lieu. Un grand nombre de partenaires institutionnels nous soutiennent et il convient de leur rendre hommage et de les remercier. Soulignons particulièrement le soutien de l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, de la Fondation Alphonse Weicker, de la Ville de Luxembourg avec ses services et départements, du Théâtre d’Esch, du LISER …

  • A partir de ce 22 octobre un parcours de découverte sur smartphone, ludique et instructif sur les migrations impliquant la Ville de Luxembourg, sera online.
  • un livre sera édité le 8 novembre qui retracera à travers les caricatures de Guy Stoos les 40 ans des préoccupations politiques de l’ASTI.
  • Pas moins de 13 conférences-débats où des praticiens dialogueront avec des chercheurs seront organisées. La première aura lieu le 13 novembre au Cercle Cité à midi et aura comme thème « Being Black in Luxembourg ». Une conférence-débat sur le racisme envers les communautés noires en Europe et plus particulièrement au Luxembourg. Témoignages et études illustreront la situation dans notre pays. La conférence sera suivie d’un débat en présence de Mme Corinne CAHEN – Ministre de la Famille et de l’ Intégration auquel le public est invité à participer. Elle sera suivie le 27 novembre par une conférence sur Histoires de football: rouge, blanc, noir et toutes les couleurs… Le conférencier sera Denis Scuto, historien et ancien joueur de football, bien connu de tous les adeptes du ballon rond.

Un point fort sera en date du 20 mai 2020 la conférence de François Héran, professeur au Collège de France où il occupe la chaire Migrations et société. Son sujet sera Le Luxembourg dans l’espace européen des migrations. Un praticien politique de haut rang discutera face à lui.

  • 2 sondages représentatifs seront réalisés par TNS-Ilres auprès des résidents et des frontaliers, -ères, dont les résultats seront présentés au fur et à mesure autour des thèmes suivants :
  • La participation politique et sociale – quel suffrage universel 100 ans après son introduction ? – mi novembre.2019
  • Les identités du Luxembourg et le sentiment d’appartenance – mi – janvier 2020
  • Les défis de la cohésion sociale et l’avenir du Vivre ensemble – fin mars 2020
  • Les frontaliers et leurs sentiments face au Luxembourg – fin mai 2020
  • Le 15 mai aura lieu au Cercle Cité de Luxembourg le vernissage de l’exposition d’œuvres photographiques Des Hommes et des Images regards sur notre société multiculturelle du regretté Norbert Ketter, qui, sans doute le premier, sut montrer le visage d’une immigration portugaise, cap-verdienne, d’un monde ouvrier que ceux installés confortablement dans la vie grand-ducale avaient occulté.
  • Une pièce de théâtre documentaire « Les Frontalières – Terra Incognita», produite par le Théâtre Esch et mise en scène par Sophie Langevin, débutera le 12 juin 2020 à Esch-sur-Alzette. 

Cette liste n’étant ni exhaustive ni limitative, le site www.asti.lu fournira tous les détails sur les lieux et les horaires.

Translate...