Le Luxembourgeois fait jaser en Belgique- Luxemburger Wort

Une fois n’est pas coutume, le journal francophone belge «Le Soir» a consacré cette semaine une page au Grand-Duché de Luxembourg, sans qu’il n’y soit question de fiscalité ou de Jean-Claude Juncker. C’est le débat sur le «sauvetage» de la langue luxembourgeoise qui a retenu l’attention du quotidien.

Deux revendications antagonistes

Pour «Le Soir», en dépit de son cosmopolitisme, «le petit pays est traversé par de profondes divergences sur la primauté à accorder, ou non, à la langue originelle». Le quotidien estime qu’une mutation s’est opérée au cours des dernières décennies et que «le référendum de 2015 a jeté un regard cru sur la légendaire tradition d’accueil des Luxembourgeois». Il rappelle qu’à la question de savoir s’il est opportun d’accorder le droit de vote aux résidents non luxembourgeois pour les élections législatives, «près de 80 % des citoyens luxembourgeois ont répondu ,non‘». C’est dans ce contexte, croit savoir le journal francophone belge, que la commission des pétitions a été saisie de deux revendications antagonistes. «La première plaide pour faire du luxembourgeois la première langue administrative et judiciaire du pays, qu’à tout le moins on la mette sur un même pied que le français et l’allemand. La seconde s’oppose à l’idée et plaide, elle, pour un pays multilingue.» Les deux textes ont donné lieu à «des débats enflammés sur les réseaux sociaux, eux-mêmes porteurs de tentatives de récupération par des mouvements nationalistes».

© Luxemburger OWrt 15.04.2017 : Lire