L’ASTI propose un modèle d’encadrement des bénévoles

L’élan de solidarité des résidents au Luxembourg autour de l’accueil des réfugiés a fait émerger la question de l’encadrement des bénévoles engagés dans les structures d’hébergements pour demandeurs de protection internationale (DPI).

Dans le cadre d’un accord de collaboration attribuant à l’association de soutien aux travailleurs immigrés – ASTI, la gestion d’une structure d’hébergement pour DPI située à Mersch, l’office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration – OLAI a chargé l’ASTI de mener parallèlement un projet pilote, du 15 septembre 2015 au 31 décembre 2016, qui consistait à développer un modèle déterminant les besoins d’encadrement des bénévoles qui soutiennent des DPI (document en PDF en bas de page).

Ce modèle d’encadrement de bénévoles devait être reproductible dans d’autres structures d’hébergements et axé, entre autres, sur les points suivants :

-       la définition des tâches et missions à effectuer par un bénévole (aide aux devoirs, aide à la recherche d’emploi, familiarisation avec la commune, organisation d’événements, etc…) ;

-       une proposition de structuration et d’organisation des formations de bénévoles (« coaching des bénévoles ») ;

-       la clarification du cadre légal et des obligations (assurances, responsabilité civile, etc.) ;

-       l’élaboration d’une structure et d’un modèle pédagogique de formation des bénévoles ;

-       recherche d’une structure qui puisse porter le projet  ;

-       documentation des problématiques et défis rencontrés ;

Durant son engagement auprès du foyer pour DPI à Mersch, l’ASTI a mis en place de nombreuses collaborations notamment avec d’autres associations et organisations locales, les écoles et les lycées de Mersch, la commune, la CCCI, etc. A travers de nombreuses activités communes avec ces organisations, nous avons réussi à rapprocher les résidents du foyer aux autres résidents de Mersch et de passer ensemble des moments conviviaux.

Ensuite, l’ASTI a participé à l’élaboration des séances d’information et des formations de base pour les bénévoles qui ont pu être mises en place – entre autres – par une collaboration étroite entre l’Agence du bénévolat, l’ASTI, la Croix-Rouge, Caritas et Reech eng Hand. Grâce au soutien financier de l’Œuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte (appel à projets « Mateneen ») la formation pour bénévoles « get involved » a vu le jour et est coordonnée par l’Agence du Bénévolat.

Sur base d’un travail d’observation, et de réflexion avec les bénévoles et les résidents du foyer, l’ASTI a mis en place des instruments (documents, réunions, formations, etc…) qui permettent un encadrement et un suivi efficace des bénévoles engagés dans les foyers.

Ces instruments concernent essentiellement :

-       le cadre d’intervention réglant les rôles de tous les intervenants dans les foyers ;

-       l’information nécessaire aux bénévoles ;

-       le suivi et la coordination entre les bénévoles ;

-       la formation

-       la valorisation des bénévoles.

Toutes les observations et les instruments ont été documentés dans un rapport final, qui constitue un modèle d’encadrement des bénévoles engagés dans les foyers pour demandeurs de protection internationale. A noter par contre que le projet pilote a été réalisé dans une petite structure d’hébergement pour familles et que les instruments élaborés nécessitent des adaptations selon la structure d’hébergement où il est appliqué.

Le modèle d’encadrement des bénévoles est disponible auprès de l’ASTI entre autre pour les gestionnaires de structures d’hébergements pour DPI, pour les communes ou d’autres instances intéressées qui aimeraient les utiliser.

Si le bénévolat ne peut pas remplacer le professionnel, inversement, le professionnel ne peut pas non plus remplacer le bénévole, car il joue un rôle important dans le processus d’intégration des DPI dans notre société. Par leur engagement, ils soutiennent les organisations et les travailleurs sociaux dans les activités et démarches réalisées avec les DPI et facilitent le contact entre la population d’accueil et les DPI. Il est donc important de soutenir les bénévoles dans leurs engagements et de valoriser leur travail.

Nous sommes persuadés que le modèle d’encadrement des bénévoles engagés dans les foyers pour demandeurs de protection internationale peut permettre un suivi plus structuré des bénévoles engagés auprès des DPI ainsi qu’un travail social d’accompagnement des DPI plus efficace.

Luxembourg, le 10.04.2017

Modèle d’encadrement des bénévoles engagés dans les foyers pour demandeurs de protection internationale: PDF