Contradictoires… – Tageblatt

Le Luxembourg, à travers les discours des responsables de la place financière, n’en finit pas de déclarer „la guerre“ à l’évasion fiscale et aux obscures pratiques des „offshores“.

Voilà que les responsables politiques et financiers du pays viennent de faire adopter par le parlement, à une écrasante majorité (58 contre 2), une loi qui prévoit des „autorisations de séjour“, des „visas spéciaux“, à condition d’investir au Luxembourg.

Il va sans dire que les réfugiés au Luxembourg ne vont pas en profiter, on essayera de s’en débarrasser au plus vite. Au niveau européen, Merkel s’est reconvertie, pour donner l’exemple, à une politique d’asile plus restrictive et expéditive, car la charité chrétienne a aussi ses limites!

Quant aux profiteurs de cette nouvelle loi, il s’agit de riches investisseurs qui ne viennent pas à la place financière pour admirer la cathédrale. Les conditions pour l’obtention de ces „visas“ sont claires: investir 500.000 euros de capital dans une entreprise basée au Luxembourg, ce qui ne dit rien sur les occupations et activités de celle-ci. Il y a en effet beaucoup d’entreprises basées au Luxembourg qui n’y produisent rien, mais profitent par contre du système fiscal avantageux.

 

© Tageblatt 16.02.2017 : Lire